• Zoom sur le Pays Sologne Val Sud

    A La Ferté Saint-Aubin le 19 février dernier, le Pays Sologne Val Sud a organisé une réunion publique sur le SCoT, Schéma de Cohérence Territoriale. Mais qu'est-ce qu'un SCOT ? Quel est-ce que le Pays ?

     

    Le Pays, un espace cohérent de concertation

    Le Pays est un territoire cohérent sur le plan géographique, culturel, économique ou social, à l’échelle d’un bassin de vie ou d’un bassin d’emploi.

    Comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous, le Pays Sologne Val Sud regroupe quatre Communautés de Communes du Loiret, dont celle de La Ferté Saint-Aubin.

     

    Carte du  Pays Sologne Val Sud

    Source : http://www.pays-sologne-valsud.fr/territoire/carte.php

     

    Sa principale mission est d’aménager son territoire, en développant ses atouts (économiques, touristiques, etc.) et en renforçant les liens entre ville et campagne. Précision : un Pays n’est pas un échelon administratif ; il s’agit d’un espace de concertation entre tous les acteurs (publics et privés) du territoire.

    C’est également par l’intermédiaire du Pays que les communes peuvent recevoir des subventions de la Région pour des projets contribuant au développement du territoire. Ainsi, c’est environ un million d’euros que La Ferté Saint-Aubin a reçu pour son complexe aquatique.

     

    Le SCoT, outil d’aménagement du territoire

    Le SCoT, Schéma de Cohérence Territoriale, fixe les orientations de l’organisation du territoire en matière d’habitat, de déplacements, de développement commercial, d’environnement et d’organisation de l’espace.

    La première étape pour l’élaboration du SCoT, c’est le diagnostic, qui fait un état des lieux de la situation actuelle, évaluant les forces et les faiblesses de notre Pays. C’est lors de la réunion publique du 19 février qu’il a été présenté. Comme le souligne le compte-rendu disponible ici, les habitants ont également pu s’exprimer sur différents sujets : densification de l'habitat, élevage en Sologne, armature commerciale, vieillissement des agriculteurs, engrillagement, ligne à grande vitesse, maintien du caractère rural, diversification de l'habitat pour retenir les jeunes et les personnes âgées ...

    Par la suite, les élus proposeront leur projet basé sur ce diagnostic, en fixant des objectifs dans chaque domaine. Avant d’être approuvé, une enquête publique permettra à chaque citoyen de donner son avis. La fin du processus est prévue en 2017.

    « Endormir les associations ou bien gérer l’argent public ?Conseil Communautaire le 17 mars »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :