• Une taxe sur les friches commerciales instituée

    La majorité a décidé d’instituer une taxe annuelle sur les friches commerciales (TFC) qui s'appliquent aux biens commerciaux sans activité ; l’objectif étant de faire réagir les propriétaires. Emmanuel Fournier a rappelé que cette mesure ne peut être intéressante que dans le cadre d’une vraie politique commerciale. Constance de Pélichy a notamment répondu par les initiatives prises par la ville pour soutenir le commerce fertésien et a indiqué souhaiter à brève échéance un maintien des activités commerciales avant son expansion.

     

    Résumé de l’intervention d’Emmanuel Fournier

    « Le problème de désertification commerciale dont est victime la commune ne peut trouver comme seule réponse l’instauration d’une taxe sur les friches commerciales.

    Le rôle de la commune est d’accompagner et de faciliter le maintien et l’implantation de nouvelles activités par une politique cohérente reposant sur un diagnostic, sur l’analyse des besoins des Fertésiens et des commerçants et sur un véritable partenariat avec les commerçants et artisans.

    Nous aurions préféré que la municipalité envoie un message constructif et positif aux entreprises de la commune et qu‘elle annonce un plan de développement global et cohérent en faveur du commerce. »

      

    Thierry Montalieu a ensuite listé les leviers disponibles pour soutenir l’activité commerciale, rappelant qu’une taxe ne peut être une solution isolée.

     Résumé de l’intervention de Thierry Montalieu

    « De nombreuses communes instaurent une telle taxe avec toujours le même débat : mesure incitative ou double peine ? Lutter contre la crise du commerce dans les centres-villes est difficile ; raison de plus pour développer une politique complète : une politique d'urbanisme renforçant l'attractivité, un accompagnement des commerçants, une stratégie active pour attirer de nouveaux projets et pourquoi pas une taxe. Il est clair que vous n'activez pas tous ces leviers possibles.

    Le taux de vacance des espaces commerciaux au niveau national se situe à environ 10%. Qu'en est-il dans notre commune et quelle en est l'évolution ? »

    « Retour sur la modification des statuts de la Communauté de CommunesFin de la ZAC à l’Est : quelles solutions alternatives ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :