• Une nouvelle composition du Conseil Communautaire en 2017

    En 2017, Jouy-le-Potier intégrera officiellement la Communauté de Communes des Portes de Sologne. La ville devra donc être représentée au sein du Conseil Communautaire, impliquant une nouvelle composition.

    Sans accord avec les communes membres, l’application de la répartition de droit commun donnerait 13 sièges sur 26 à La Ferté Saint-Aubin tandis que Sennely ne posséderait qu’un seul siège. Afin, notamment, d’éviter qu’une seule ville ne puisse décider de l’avenir de la Communauté de Communes des Portes de Sologne et pour éviter qu’une ville n’ait qu’un élu, le Conseil Communautaire a décidé de proposer une autre répartition, proposition que chaque Conseil Municipal des communes membres devra voter.

    Une nouvelle composition du Conseil Communautaire en 2017 

    Le nombre de conseillers communautaires serait de 27, comme actuellement. Mais compte-tenu des nouvelles règles régissant la composition des conseils communautaires, certaines villes perdraient un siège (Ligny-le-Ribault, Ardon, Sennely) tandis que La Ferté Saint-Aubin en possèderait un de plus.

     

    L’un de nos élus communautaires, Dominique Dessagnes, est intervenu pour résumer la position de notre groupe : cette proposition, bien qu’imparfaite et intervenant en milieu de mandat, est la moins mauvaise des solutions pour que notre Communauté de Communes conserve son bon fonctionnement.

    Résumé de l’intervention de Dominique Dessagnes

    « Nos prédécesseurs dans ce Conseil ont su trouver un équilibre dans la représentation des communes qui s’est avéré fonctionnel, aussi bien pour la gestion régulière que pour la réalisation de projets structurants. La proposition qui est faite aujourd’hui présente plusieurs inconvénients comme la modification des règles proposées aux électeurs en 2014, l’obligation de départ de conseillers présents actuellement ou l’amoindrissement de la pluralité de représentation. Malgré ces réserves, nous approuverons cette proposition qui, compte-tenu de la complexité des règles à respecter, nous paraît une solution acceptable pour conserver un équilibre favorable à un bon fonctionnement de notre Communauté de Communes. »

     

    Cette proposition a été votée. C’est désormais aux communes membres de se prononcer.

    « Complexe aquatique : où en est-on ?Conseil Municipal vendredi 30 septembre 19h »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :