• Un nouveau projet pour la MASS

    Selon sa description, la Maison de l'Animation Sociale et de la Solidarité « Marie-Jeanne Lemaire » a pour vocation d'être proche des habitants, d'accompagner leurs projets collectifs ou individuels, et se veut un lieu d'écoute, d'échanges et de convivialité. Elle propose des activités, des animations et des services grâce à une équipe composée de bénévoles et professionnels.

    Un nouveau projet vient d’être réalisé, fruit d’un travail de concertation de plus d’un an avec les habitants, les élus, les partenaires, les bénévoles, les associations … Avant d’être présenté à la CAF pour l’obtention de l’agrément, le Conseil Municipal a discuté des orientations du projet.

     

    Résumé de l’intervention d’Agnès Souilijaert

    « Demandé par la CAF [Caisse d’Allocations Familiales], il permet un diagnostic précieux d'enseignements, c'est un gros travail réalisé par les équipes de salariés et de bénévoles que je tiens à saluer.

    Quelques observations. On ne peut qu'être d'accord sur l'aspect central de l'accueil. Dans ce type d'équipement il est même primordial de lui donner tous les moyens d'assurer ses missions. Jusqu'à quel point voyez-vous possible de permettre aux usagers et aux bénévoles d'exprimer, de concrétiser et de réaliser leurs projets ? Dans un équipement géré par la municipalité, irez-vous jusqu'à un comité d'usagers avec une certaine autonomie ?

    Nous trouvons également intéressant l'objectif de proposer aux associations un lieu ressource car si les associations sportives ont moins ce problème (elles sont accueillies au gymnase par le service des sports), les autres associations expriment un réel besoin de rencontres, de lien entre elles, de soutien administratif et logistique. Cela permettra peut-être d'harmoniser les dates des manifestations qui actuellement ont tendance à se télescoper ...

    Félicitations à tous ceux qui ont participé à l'écriture de ce projet en souhaitant qu'ils le voient se concrétiser. »

     

    Manuela Chartier a ensuite souligné les difficultés des bénévoles pour certaines de leurs actions, comme la banque alimentaire. Le besoin de place se fait sentir, d'où une remarque sur un éventuel agrandissement de la MASS. Autre demande soulevée par Manuela Chartier : où en est le leg Garreau ? 

    Madame le Maire a expliqué qu’un projet d’épicerie solidaire en lien avec le leg Garreau était à l’étude. L’épicerie pourrait alors porter le nom de Mme Garreau. Nous regrettons, comme Constance de Pélichy, que ce projet ne puisse voir le jour au niveau de la Communauté de Communes. Rappelons que l’épicerie solidaire figure dans la Charte de développement de la Communauté de Communes, écrite à sa création par ses élus fondateurs.

     

    Suite à l’intervention de Manuela Chartier, M. Bonnet, adjoint à l’urbanisme, a pris la parole pour expliquer qu’il était préférable d’établir dans un premier temps un diagnostic avant de décider de l’avenir du bâtiment de la MASS, laissant entendre que la décision de la majorité précédente d’étendre la MASS avait été pris sans discussion ni concertation. Comme lui a si justement répondu Manuela Chartier, la majorité précédente avait justement décidé l’agrandissement de la MASS suite au diagnostic réalisé dans le cadre du précédent projet. Il serait temps pour certains élus de la majorité de gagner en humilité ; La Ferté Saint-Aubin existait avant leur arrivée et leurs prédécesseurs travaillaient !

     

    Pour terminer, Jacques Drouet a insisté sur l’importance du soutien municipal qui doit être accordé aux associations fertésiennes.

    Intervention de Jacques Drouet

    « Au chapitre « parole aux associations » Les représentants associatifs émettent critiques et questions posant clairement la difficulté pour les bénévoles d’être compétents dans tous les domaines. Ils préconisent une plus grande mutualisation des moyens notamment humains. Nous partageons cette position qui rejoint la proposition que nous avons déjà faite d’une assistance technique en direction des associations qui pourrait être assurée soit par un agent communal soit en faisant appel à une aide extérieure, un étudiant de la fac de sport de l’université d’Orléans par exemple. »

     

    Nous tenons une nouvelle fois à féliciter vivement le travail de l’équipe de la MASS pour ce projet au service de tous les Fertésiens.

    « Conseil Communautaire mardi 10 juilletConseil Municipal du 29 juin 2018, le résumé »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :