• Un manque d'ambition pour la Communauté de Communes

    Un manque d'ambition pour la Communauté de Communes

    Résumé de l'intervention de Philippe Froment au Conseil Communautaire du 4 novembre 2014

     

    Manuela Chartier et moi, nous nous déclarons satisfaits de la prise de position du Conseil Municipal d’Ardon confirmant son attachement à notre Communauté de Communes.

     

    Après 7 mois de mandat, il nous est proposé une modification de l’intérêt communautaire* qui entraîne une révision des statuts de la Communauté de Communes. Pour certains aspects, il s’agit d’une adaptation technique et, pour deux points, c’est une évolution politique : un ajout avec l’instruction des permis de construire par la Communauté de Communes en lieu et place des communes suite au désengagement de l’Etat et le retrait du cinéma au sein de la compétence culturelle (ce n’est donc plus la Communauté de Communes mais seule la ville de La Ferté Saint-Aubin qui devra porter un projet pour l'ancien cinéma). Nous sommes en accord sur le 1er point mais en totale opposition sur le 2ème qui représente un vrai projet communautaire.

    Nous regrettons le manque de perspective dans de nombreux domaines, pourtant de nature à répondre aux besoins de la population et à réduire les coûts grâce à une saine mutualisation :

    - une étude pour une cuisine centrale destinée à l’ensemble des restaurants scolaires ou pour les personnes âgées (repas à domicile ou EHPAD)
    - une étude pour la gestion en régie pour l’eau et l’assainissement
    - un agenda 21
    - des activités péri-éducatives
    - une politique de santé visant à maintenir et développer l’offre médicale sur notre territoire.

    Nous nous abstiendrons donc sur ce projet de délibération qui ne nous semble pas à la hauteur des enjeux pour notre Communauté de Communes.

    La délibération a été adoptée à la majorité et a recueilli 3 abstentions.


    (*) Définir l’intérêt communautaire consiste à délimiter dans chaque compétence (par exemple la culture, l’aménagement du territoire, le social, le tourisme …) ce qui est géré par la communauté de communes, le reste de la compétence étant alors géré par les communes elles-mêmes."

    « Constance de Pélichy réunit la droite dure au château des MuidsLa République du Centre du jeudi 6 novembre »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :