• Tribune libre parue dans l'Elan fertésien, janvier 2017

    L'année qui s'ouvre va occuper les esprits avec les échéances politiques nationales, et les choix qui seront faits transformeront notre pays, nos vies personnelles et professionnelles.

    Pour autant, il ne faut pas que cette année soit perdue pour notre commune. Nous allons entrer, au printemps, dans la seconde partie du mandat de la majorité municipale. Quel bilan à ce jour ? A vrai dire rien, ou si peu !

    -     L'Espace Sportif et Associatif est enfin annoncé, 3 ans après sa conception qui date d'avant 2014

    -          Le permis de construire du cinéma est accordé mais les services qui seront rendus aux Fertésiens sont encore inconnus, et la collectivité a définitivement perdu la main sur cet espace central pour notre urbanisme et son projet culturel

    -    La maison de santé, où en sommes-nous? La mairie a vendu le terrain et attend maintenant que le bailleur social et l'association médicale s'accordent … alors que la question vitale est combien de médecins supplémentaires et quelles nouvelles spécialités dispensées ?

    -          Que dire de l'entretien général de notre ville !

    Les enjeux nationaux sont aussi des questions du quotidien : santé, emploi, sécurité … vont être au cœur des débats. Rien de tout cela ne doit écarter les élus et Madame le Maire en premier lieu de leur priorité majeure : répondre aux besoins des Fertésiens, favoriser le lien entre les habitants et contribuer à la justice sociale, œuvrer au développement harmonieux de notre ville.

    Pour notre part, nous serons attentifs et mobilisés sur les dossiers en cours : faut-il aller vers le tout sécuritaire avec le déploiement général de la vidéosurveillance dans nos rues ? Quelles initiatives pour l'activité commerciale dans tous nos quartiers ? Quelles actions en matière de développement durable maintenant que l'Agenda 21 local est enterré ?

     

    Les élus de l'opposition municipale vous souhaitent une bonne et heureuse année 2017, et resteront bien sûr à votre écoute.


    1 commentaire
  • Tribune libre parue dans l'Elan Fertésien, novembre 2016

    Le conseil municipal du 30 septembre a donné lieu à deux débats entre la majorité et l'opposition.

    Le premier a concerné la nomination d'un adjoint en charge de la sécurité et de la prévention. S'il ne s'agit pas pour nous d'ignorer le contexte national ou certaines inquiétudes exprimées parfois par nos concitoyens, il n'en reste pas moins que cette décision n'est pas si fréquente dans les villes comparables. Dans les équipes municipales d'autres communes, on voit que les questions de sécurité traitées directement par un adjoint concernent des villes plus grandes et situées en agglomération. Par contre aucune trace de cela à Lamotte-Beuvron, à Salbris ou  Châteauneuf/Loire et de simples conseillers délégués à Beaugency et Meung/Loire. Le projet de vidéoprotection est annoncé et il ne se limitera visiblement pas à la surveillance du gymnase Guérin. Nous serons  vigilants sur ce point ; l'équilibre est toujours difficile entre sécurité et liberté individuelle. Nous espérons aussi que dans ses missions, le nouvel adjoint passera beaucoup de temps sur les actions de prévention, de loin les plus importantes.

    Le second  a été une « longue » présentation par l'adjointe en charge du développement durable pour annoncer l'abandon de l'Agenda 21 de notre commune. Rappelons qu'il s'agit d'une démarche participative visant à organiser l'action de la collectivité en matière d'environnement, d'équité sociale et de gestion responsable des ressources. Quelques discussions dans les rues d'Orléans (?) ont conduit notre élue à conclure que cette démarche n'avait pas d'intérêt pour notre commune. On peut lui conseiller une visite sur le site agenda21france.org pour constater que 1128 collectivités disposent d'un agenda 21 et que le rapport 2015 illustre la richesse et l'intérêt des actions menées. Encore faut-il croire à ce que l'on fait et se donner un peu de peine pour en faire le suivi !


    votre commentaire
  • Tribune libre parue dans l'Elan Fertésien, octobre 2016

    Les belles journées de la fin d'été nous ont offert l'occasion de flâner dans les rues de notre commune, et force est de constater que, malheureusement, notre cadre de vie se dégrade.

    Ce qui saute immédiatement aux yeux, c'est le « fleurissement » des barrières Vauban un peu partout en ville, devant le château et sur la place de la Halle en particulier. Le moins que l'on puisse dire c'est que cela n'est pas très heureux pour nos lieux les plus touristiques !

    Concernant la place de la Halle, nous regrettons le choix qui a été fait de la ré-ouvrir partiellement à la circulation, afin de gagner quelques places de parking, alors même que les stationnements prévus à proximité n'étaient en rien saturés. Cette « expérimentation », couplée à la remise à double sens de la partie sud de la rue des Poulies ne fait que dégrader la sécurité des piétons ou des cyclistes et la fluidité de la circulation. Au fait, qu’est devenu le jet d’eau de la place ?

    Dans le même ordre d'idée, la rénovation de l'entrée nord de la ville n'est « ni fait, ni à faire ». S'il s'agit d'offrir une circulation piéton améliorée, c'est incomplet, s'il s'agit de concourir pour le label des villes fleuries, le résultat est décevant.

    La rénovation de l'enrobé de la RD2020 en centre-bourg est une bonne chose, mais il aurait été heureux que cela s'accompagne d'un marquage au sol spécifique ou d'éléments de sécurité identifiables : la rentrée scolaire du collège et des écoles de ce secteur s'est réalisée sans passage piéton !

    Ces quelques exemples peuvent sembler anecdotiques, mais ajoutés aux jardinières encore en travaux, aux mauvaises herbes des trottoirs et aux bords du Cosson négligés, ils donnent de notre ville une bien triste image qui nous amène à nous interroger sur "l'à-peu-près" d'une gestion à courte vue par une équipe municipale qui s'active mollement et de façon désordonnée, sans le temps de la réflexion et de la consultation des Fertésiens.


    votre commentaire
  • Tribune libre parue dans l’Élan Fertésien, juin 2016.

    Notre ville a de nouveau été touchée par la crue du Cosson.

    Nos premiers mots sont pour ceux qui ont été touchés par ces évènements et ont subi des dégâts parfois très importants dans leur habitation. Que ce soit pendant ou après cet épisode, ils ont pu compter sur l’élan de générosité de nombreux Fertésiens venus leur apporter aide et réconfort, la solidarité n’est pas un vain mot. Il faut aussi souligner le remarquable travail des pompiers, de la gendarmerie et des services municipaux, tous dévoués au service des habitants. Après des décennies de calme, le Cosson est sorti deux fois de son lit en un an. Les élus de la ville, de la Communauté de Communes et les membres du Syndicat du Cosson doivent désormais s’interroger sur les raisons de ce phénomène nouveau et sur les mesures à prendre pour minimiser les conséquences d'éventuelles crues futures et protéger les lieux d'habitations et les équipements publics.

     

    Quel avenir pour l'Agenda 21 ?

    L'Agenda 21 est un outil important pour impulser, organiser et évaluer les actions menées pour améliorer le cadre de vie des Fertésiens, dans un esprit de cohérence et de respect du développement durable. Il a été mis en place à partir de 2009 et de nombreux Fertésiens ont participé aux réunions et concertations. Ce travail collaboratif, a permis à notre commune d'être certifiée « Agenda 21 local France » en décembre 2013. L'Agenda 21 a permis la réalisation de nombreuses actions dans notre commune, parmi lesquelles, l’objectif zéro pesticides, la construction des bassins d’orages, la distribution de composteurs ou la création des jardins familiaux. Depuis 2 ans, cet Agenda 21, outil essentiel de gestion pour prioriser les politiques et évaluer leur efficacité, semble au point mort. La municipalité actuelle a très peu travaillé pour sa continuité, et nous nous interrogeons sur la réelle volonté politique de poursuivre ce travail coopératif au service de notre commune.


    votre commentaire
  • Tribune libre parue dans l’Élan Fertésien, avril 2016.

    Le débat budgétaire est un acte majeur. Il exprime les choix et définit les priorités. Les élu-e-s de l’opposition, chacun à sa manière et dans leur diversité, ont exprimé leurs réticences particulièrement vis-à-vis de l’absence de projets structurants à l’échelle de la ville ou de l’intercommunalité.

    Ils se sont inquiétés pour l’aménagement des abords de la gare indispensable à la pérennité des liaisons ferroviaires, le devenir du Foyer Richet, l’organisation cohérente des déplacements en voies cyclables et piétonnes, l’avenir des espaces commerciaux, les perspectives de construction de logements, ou encore la refonte progressive de la RD2020.

    La majorité s’abrite derrière les baisses de dotations de l’Etat. Celles-ci pèsent lourdement et de façon injuste et inefficace économiquement sur toutes les collectivités, pénalisant gravement l’investissement et l’emploi. Mais l’exécutif municipal et ses amis au plan régional et national prônent de leur côté des mesures d’austérité encore plus drastiques. C’est le double langage !

    Notre ville est aux prises avec d’importants changements concernant sa population : des difficultés croissantes, des mutations des modes de vie. Préparer l’avenir, anticiper en étant proche des Fertésiens est indispensable. La majorité ne dessine pas un schéma d'ensemble pourtant nécessaire. Les derniers équipements sont issus des décisions de la majorité précédente, mais alors qu'il faudrait poursuivre une telle dynamique, l'équipe actuelle est en panne d'avenir pour La Ferté Saint-Aubin.

    L'opposition appelle à une réflexion ambitieuse pour une vision de notre ville à 10 ans. Des outils sont disponibles : Plan d'Aménagement et de Développement Durable, Agenda 21 ou Schéma de Cohérence Territoriale.

    L’essentiel, c’est la mobilisation des Fertésiens pour les associer à la construction de l’avenir de leur ville.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique