• Quel développement pour notre Communauté de Communes ?

    Ce mardi 10 juillet, les élus communautaires ont débattu des orientations du PADD du SCOT. Le SCOT, Schéma de Cohérence Territoriale, sert de cadre de référence pour organiser les politiques en matière d'urbanisme, de mobilité, d’aménagement commercial, d’environnement ... Suite à la dissolution du Pays Sologne Val Sud, notre SCOT est réalisé à l'échelle de notre Communauté de Communes.

    Concevoir le PADD, le Projet d'Aménagement et de Développement Durable, est une des premières étapes de la réalisationn du SCOT. Dans le PADD, les élus inscrivent leurs souhaits d'évolution de leur territoire.

    Pour "La Ferté Saint-Aubin, une ville pour tous", Dominique Dessagnes et Jean-Frédéric Ouvry ont réagi à la présentation du PADD. 

     

    Résumé de l'intervention de Dominique Dessagnes

    "Sur le point de l'habitat et de la démographie, nous sommes d'accord avec les objectifs fixés : augmenter raisonnablement la population, en veillant à un rajeunissement et au maintien d'une mixité sociale. Le rythme d'augmentation d'une centaine de logements par an nous semble convenir. Il faudra cependant veiller à offrir des solutions attractives aux populations qui souhaiteront rejoindre notre territoire, et veiller à ce que cet accroissement raisonnable de population se fasse de façon harmonieuse sur l'ensemble de la CCPS.

    Pour ce qui est des liaisons de notre territoire avec les autres territoires, nous sommes favorables au projet d'échangeur autoroutier, qui nous paraît essentiel, et dont nous regrettons qu'il n'ait pas été, jusque-là, politiquement porté de manière plus déterminée. Le développement de la multi-modalité dans les transports nous paraît également incontournable, avec comme point central l'évolution de la gare SNCF de La Ferté-St-Aubin. Nous souhaiterions également que la volonté du développement sur l'ensemble de notre territoire, d'un réseau internet de haute qualité, présente de façon transversale dans le PADD, soit plus clairement affirmée.

    En ce qui concerne le développement des activités économiques, nous pensons qu'il faudra prévoir le développement de nos zones d'activités, avec la possible mise à disposition de locaux variés répondant au formes diversifiées de travail et de demandes. Par ailleurs, nous pensons qu'il faudra avoir une politique forte de soutien à des activités sociales, solidaires, ou de services aux personnes. Un projet de cuisine centrale, par exemple, répondrait de façon transversale à plusieurs de nos objectifs : amélioration des services aux personnes, développement de l'emploi, promotion d'une agriculture locale.

    Enfin, nous pensons, que la mise en place d'une sorte « d'Agenda 21 » au niveau de la CCPS pourrait apporter un accompagnement qualitatif à notre futur ScoT, dans un objectif de respect du développement durable."

     

    Résumé de l'intervention de Jean-Frédéric Ouvry

    "Nous sommes favorables à ce PADD ; il prend en compte nos souhaits en terme de développement et d’organisation de notre territoire :

    • Nous trouvons en terme de déplacement la réaffirmation de la liaison ferrée, le demande de l’ouverture d’un arrêt université-lycée entre la gare de Saint-Cyr-en-Val et celle d’Orléans-Centre, une perspective de sortie d’autoroute sur l’A71,
    • Nous trouvons en termes d’habitat un développement équilibré, raisonnable et diversifié entre nos villes et villages, qui ne réduit pas notre territoire en une réserve solognote.
    • Nous trouvons en termes d’économie une perspective de développement de l’ensemble de nos zones d’activité équitablement reparties entre nos villes et villages.

    On peut néanmoins regretter dans le déroulement au pas de charge de cette procédure d’élaboration du PADD le manque de concertation de nos concitoyens.

    (...) Les possibilités de construction sur le Sud-Orléanais sont limitées (zones inondables dans le Val, prix du foncier élevé sur Olivet) ; si nous n’offrons pas suffisamment de droit à construire sur notre territoire, cela va renchérir les prix du foncier et de l’immobilier. Et cela va à l’encontre du souhait de vouloir garder une population diverse et variée qui fait la richesse de notre territoire."

     

    Prochaine étape ? La constitution du DOO, le Document d'Orientations et d'Objectifs, qui est la mise en oeuvre du PADD et détermine les orientations générales de l'organisation de l'espace et les grands équilibres entre les espaces urbains/à urbaniser et les espaces ruraux, naturels, agricoles et forestiers.

    « Conseil Municipal du 29 juin 2018, le résuméConseil Municipal jeudi 30 août 2018 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :