• « Plan mercredi » : le taux d’encadrement des jeunes en question

    Le gouvernement a présenté en juin dernier le « plan mercredi » qui a pour objectif de « mettre en place un cadre de confiance pour les communes et les parents afin d’offrir au plus grand nombre d’enfants un accueil de loisirs éducatifs de grande qualité le mercredi. ». Nous avons interrogé Madame le Maire sur son application à La Ferté Saint-Aubin.

     

    Résumé de l’intervention de Dominique Dessagnes

    « Nous regrettons qu'avec ce plan le ministère, tout en annonçant des objectifs ambitieux comme « offrir un accueil de grande qualité le mercredi », ou « assurer l'inclusion et l'accessibilité de tous les enfants » ou encore « proposer des activités riches et variées », permette l'assouplissement des conditions d'encadrement (qui pourront maintenant aller jusqu'à 18 enfants par animateur) ce qui est une régression par rapport à la situation actuelle. Nous aimerions savoir si vous participerez à cette manœuvre, assez hypocrite, en assouplissant, dans nos centres d'accueil de La Ferté-Saint-Aubin, les taux d'encadrement des enfants ? »

     

    Constance de Pélichy a rejoint notre position et annoncé qu’elle ne modifierait pas les taux d'encadrement.

     

    Résumé de l’intervention de Jean-Frédéric Ouvry

    « Nous sommes satisfaits que les conditions d’encadrement restent à un niveau supérieur à celui permis par ce Plan Mercredi ; en effet, ce sont aussi les emplois des salariés (animateurs de l’éducation populaire, du secteur socio-culturel et sportif) qui sont concernés par ce Plan Mercredi. »

    « Une nouvelle adjointe aux affaires scolairesPolitique sécuritaire de la ville : et la prévention dans tout ça ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :