• Marc Brynhole, 34 ans au service des Fertésiens

    Le 12 juillet, Marc Brynhole a démissionné du Conseil Municipal de La Ferté Saint-Aubin. Sa démission a été actée lors du Conseil Municipal du 21 juillet.

    Marc Brynhole aura été pendant 34 ans élu de la commune, dans la majorité ou dans l'opposition. Il aura été au cœur de l'action de la précédente majorité de Philippe Froment, et artisan du rassemblement de la gauche fertésienne dans toute sa diversité. Nous le remercions pour son action et lui souhaitons le meilleur pour la suite !

    Retrouvez ci-dessous le texte écrit par Marc Brynhole et lu par son remplaçant, Emmanuel Fournier, lors du dernier Conseil Municipal.

     

    Texte de Marc Brynhole

    "J’ai remis ce jour 12 juillet, veille des festivités du 14 juillet, ma démission du Conseil Municipal de La Ferté Saint Aubin.

    Mes activités nationales à la direction du PCF et mon travail dorénavant très orienté sur l’écriture et le travail intellectuel m’ont contraint depuis un moment déjà de ne pas être suffisamment en lien avec la vie locale notre ville, ce qui est pour moi la condition majeure d’un bon exercice du mandat d’élu local. Je n’ai pas eu l’habitude de faire les choses à moitié et le niveau de l’engagement doit être à la hauteur.

    La Ferté Saint-Aubin, j’y ai aussi -comme on dit- fait l’école de très nombreuses années et comme Victor Hugo le disait : si "Les maîtres d'école sont des jardiniers en intelligences humaines », j’ai toujours essayé là où j’ai pu agir, de bien jardiner.

    Je siège ainsi depuis 1983 à notre conseil municipal et, partisan du non cumul des mandats y compris dans le temps, je trouve avoir bien trop tarder à me l’appliquer à moi-même.

    34 années sans interruption, c’est vraiment beaucoup ! Et disons-le : trop. Surtout si j’y ajoute de 1992 à 2015, 23 années de mandat régional et là aussi dans l’opposition, puis, à partir de 1998 dans la majorité et avec des responsabilités notamment dans le domaine culturel, la présidence de mon groupe, celle d’agence régionale ou encore le suivi des actions territoriales durant 17 années sans compter bien d’autres réjouissances dont le suivi de la rénovation du Lycée Voltaire et tant de réalisations importantes.

    Ce sont les aléas de la vie ou les choix de mes propres camarades et jamais des choix personnels qui ont conduit à cette longévité véritablement non choisie mais acceptée. Je mentirais cependant en disant que ces années ont aussi été enthousiasmantes et pleines d’enrichissement personnel et de rencontres passionnantes. J’espère très sincèrement avoir été utile, du moins, tout ce que j’ai fait, je l’ai pensé comme tel.

    Dans l’opposition ou dans la majorité, j’ai toujours mis en avant la défense des intérêts des Fertésiennes et des Fertésiens et de notre ville, et pour cela, mes convictions politiques m’ont toujours aidé à conserver ce cap tout comme l’exigence de rassemblement.

    J’ai donc mûrement réfléchi depuis quelques mois, jusqu’à ce jour, veille de la Fête Nationale où j’ai donc pris ma décision disons-le, non sans une pointe d’émotion.

    Je vous souhaite donc à toutes et tous plein succès dans l’action au service de notre ville et de ses habitants: au groupe d’opposition, d’être en capacité de porter une alternative sur les valeurs de justice et d’égalité, de services publics et de développement harmonieux de notre ville. Et à Madame le Maire et sa majorité je fais le voeu qu’elle puisse faire vivre avec vigueur l’esprit républicain car il est essentiel pour tout ce qui nous unit au-delà de nos convictions personnelles et surtout dans cette période de crises systémiques. Je fais le voeu qu’elle-même et son équipe puissent savoir écouter toutes et tous : son opposition comme ses propres amis et de placer toujours au-dessus de tout l’intérêt commun.

    Et pour conclure, je fais mien ce que disais Jaurès : " Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, et une confiance inébranlable pour l’avenir." C’est là aussi le sens profondément humaniste de mon engagement communiste."

    « Quel bilan pour le 14 juillet ?Emmanuel Fournier, nouvel élu "La Ferté Saint-Aubin, une ville pour tous" ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :