• La Ferté Saint-Aubin a peur – retour sur la réunion de quartiers du stade

    Samedi, l’équipe municipale est venue en force écouter la voix de leur chef pour éteindre le début d’incendie provoqué par la réaction des Fertésiens à la fermeture du parcours de santé et des liaisons douces qui bordent le stade. On pouvait néanmoins regretter l’absence de l’adjointe au développement durable, à la mobilité et aux transports. Une cinquante de Fertésiens avait fait le déplacement.

     

    Madame le Maire s’est lancée dans un discours sécuritaire alarmiste, dont elle avait déjà usé lors de sa campagne électorale, en faisant une description caricaturale de notre ville gangrenée par un fort taux de délinquance lié au trafic de drogue et aux jeunes. Elle a ainsi justifié l’implantation de la clôture par les nombreuses dégradations des infrastructures sportives, les incivilités et les agressions verbales et physiques dont seraient victimes les usagers et les agents municipaux. Le parcours de santé servirait aussi de terrain de moto-cross, ce qui a été démenti par de nombreux riverains et usagers.

    Principaux visés : les jeunes, mais pas seulement les jeunes Fertésiens, puisque des hordes de Sourciens arriveraient dans notre chère ville-campagne pour semer la zizanie et écouler leur stock de shit. Un citoyen a d’ailleurs fait remarquer que les soi-disant trafics se déplaceraient en d’autres lieux qu’il faudrait également clore.

     

    Madame le Maire a avoué qu’elle découvrait que les venelles étaient utilisées et qu’elle ne maîtrisait pas les différents lieux géographiques où elles se situaient. Elle découvrait aussi que les riverains du bois avaient, eux, des clôtures de faible hauteur (1m20) avec des portillons permettant un accès direct au bois. Sans doute n’avait-elle pas pris la peine de se déplacer sur les lieux pas plus que ses adjoints à la sécurité, aux sports, à l’urbanisme, et aux travaux, ou a minima de les situer sur plan.

    Plusieurs citoyens se sont interrogés sur le coût de cette clôture (49 000 €) dont le budget aurait pu être utilisé plus efficacement. Madame le Maire a alors rétorqué que ce montant était minime eu égard au coût des dégradations, 40 000 € depuis 2014 dont 15 000 € dû à ces voyous de sangliers qui ne respectent vraiment plus rien …

     

    Madame le Maire n’a pas su répondre lorsqu’il lui a été demandé de fournir les indicateurs sur lesquels s’appuie sa politique sécuritaire, pourtant très coûteuse, si l’on y ajoute le dispositif de caméras de surveillance et l’armement de la Police Municipale.

     

    Finalement, notre édile, pressée d’en finir, a conclu que cette clôture a été installée suite aux discussions qui ont eu lieu lors des réunions du quartier mais que finalement elle était prête à corriger ses erreurs en accédant aux différentes demandes mais qu’il n’était pas question de la supprimer.

     

    Retrouvez sous forme de tableau un résumé de cette réunion de quartiers et quelques commentaires ...

    « Coup d'envoi des adhésions 2018 !Tout savoir sur le nouveau plan de circulation »

  • Commentaires

    1
    Marc
    Lundi 19 Février à 08:50

    Une nouvelle fois, une réunion de quartier, mais pour un problème qui concerne l'ensemble des habitants!!!! Pas de réponse à cette question. Au final, une cloture du parcours sportif qui reste, mais aucune justification réelle. Effectivement, un sentiment d'insécurité qui est sûrement présent pour les agents et utilisateur, mais qui ne justifie en rien la clôture du parcours sportif. D'ailleurs, ou est la déclaration de clôture qui est demandée à tout les habitants???? Question incivilité, que dire de cet élu qui au sortir de la réunion, est allé uriner sur le mur à l'entrée du stade, no comment... Au final, un beau gâchis hélas, et le sentiment de ne pas avoir été écouté malgré des excellentes remarques de Fertésiens effectivement nombreux

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :