• JO 2024 : une opportunité à saisir ?

    Candidate à l’organisation des épreuves équestres, la ville de Lamotte-Beuvron sollicite le soutien d’autres communes. A l’unanimité, le Conseil Municipal de La Ferté Saint-Aubin a apporté son soutien, après que nous ayons demandé des précisions sur la nature des investissements qui devront être réalisés.

     

    Intervention de Thierry Montalieu

    « Il va de soi que l’accueil d’un tel évènement serait une bonne chose pour le territoire de la Sologne (au sens large), pour la mise en valeur de ses équipements et pour l’activité économique. Nous savons aussi, à travers de très nombreux exemples, que les coûts d’infrastructure et parfois d’organisation de ces grands évènements sportifs s’accompagnent d’un soutien financier inapproprié et excessif de la part de l’Etat et des collectivités locales concernées. Dans le cas de figure qui nous intéresse ici, que signifie exactement la phrase : « considérant la pérennité des investissements qui pourront y être réalisés » ?

    - Est-ce à dire que les installations actuelles ne sont pas adaptées ?

    - Est-ce à dire que investissements supplémentaires seront nécessaires ?

    - Qui les prendra en charge et notre collectivité (ville ou intercommunalité) serait-elle potentiellement concernée par un tour de table financier ?

    La « pérennité » laisse à penser que se poserait aussi la question de la soutenabilité future de cet équipement, surtout s’il est surdimensionné par un rapport à un usage « standard » (hors JO). »

     

    Adjoint à l’urbanisme, M. Bonnet a répondu qu'à l'intérieur du parc du centre équestre de Lamotte-Beuvron, il ne devrait pas y avoir de travaux à réaliser. Le principal investissement concerne les voies pour accéder et sortir de l'autoroute. Constance de Pélichy a ainsi préciser que la venue des Jeux Olympiques pourrait être un argument supplémentaire pour l’aménagement d’une sortie d’autoroute à La Ferté Saint-Aubin, auquel cas la ville pourrait alors être amenée à apporter un soutien financier. L’offre hôtelière pourrait également évoluer positivement.

    « Le Projet Régional de santé : un enjeu pour notre villeZAC du Rothay : une fin difficile … »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :