• Fin de la ZAC à l’Est : quelles solutions alternatives ?

    Souvenez-vous. La majorité précédente menée par Philippe Froment estimait que le développement de la ville se situait à l’Est. Voilà pourquoi un marché de prestation d’études en vue de la création d’une ZAC (Zone d’Aménagement Concertée) à l’Est de la ville avait été passé, avec pour objectif la création de logements (et pas au nombre de 600, comme nos opposants l’ont caricaturée !). Aussitôt arrivée, la nouvelle majorité a souhaité mettre fin à cette idée de ZAC à l’Est, sans pour autant expliquer clairement quelle serait leur politique de logements.

     

    Lors du dernier Conseil Municipal, la majorité a voté la fin de ce marché de prestations d’études d’impact concernant l’aménagement d’une ZAC et d’une voie à l’Est. Jean-Frédéric Ouvry a regretté cette décision en rappelant la possibilité d’une route à l’Est pour desservir la zone, tandis que Thierry Montalieu est revenu sur les difficultés de circulations dans ce secteur. Emmanuel Fournier a regretté l’absence de politique urbaine claire.

     

    Résumé de l’intervention de Jean-Frédéric Ouvry

    « Nous ne pouvons vous laissez dire que l’étude environnementale permettait de conclure à l’infaisabilité de la voie Est. Ce projet sous les lignes à haute tension est dans une zone régulièrement impactée par l’exploitation des lignes. Le bureau d’études et la collectivité pouvaient proposer des mesures compensatoires en termes d’impact environnemental pour permettre au projet d’aboutir. C’est votre volonté politique de ne pas faire aboutir ce projet nécessaire à l’urbanisation de la partie Est de la commune. »

      

    Résumé de l’intervention de Thierry Montalieu

    « Abandonner toute réflexion sur le développement de l'Est de notre commune est regrettable. Une nouvelle voie de circulation vers la route de Vannes améliorerait pourtant la fluidité du trafic dans ce secteur. Cet abandon est, de plus, contradictoire avec vos propres initiatives :

    • l'étude de circulation cofinancée avec le Département du Loiret évoque l'option d'une voie à l'est comme une solution envisageable à nos problèmes,
    • votre nouveau plan de circulation cherche de toute évidence à trouver une alternative à l'excès de trafic rue de Sully en positionnant un stop à son débouché sur la RD2020 afin d'en décourager l'usage. »

     

    Résumé de l’intervention d’Emmanuel Fournier

    « La résiliation anticipée du marché concernant l’aménagement de l’Est de la commune met un terme à l’urbanisation du secteur de la Moutonnerie qui constitue pourtant la principale réserve foncière de la commune.

    Ce projet d’aménagement favorisait l’accueil maîtrisé des populations tout en assurant une mixité sociale et fonctionnelle. Une voirie devait relier la route de Vannes à la route de Marcilly pour désengorger le centre-bourg.

    Cette décision purement dogmatique est prématurée alors que vont s’engager des réflexions sur l’aménagement de notre ville. Il est plus que temps que la municipalité adopte une politique urbaine cohérente. »

    « Une taxe sur les friches commerciales instituéeRessources humaines : vers des suppressions de postes »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :