• Consultation sur la déviation : une faible participation, un vote défavorable … et toujours autant de questions sans réponses

     

    Dimanche 19 novembre, les Fertésiens étaient appelés à se prononcer sur le projet de déviation à l’ouest de la commune. 28% des électeurs se sont déplacés ; le NON l’a emporté avec 58% des voix. A noter que les commerçants et chefs d’entreprise se sont également prononcés contre ce projet.

    Quelques jours après ce vote vient le temps de l’analyse. Le fort taux d’abstention (72%) doit nous interpeller. Pourquoi, sur un sujet local aussi concret, si peu de Fertésiens ont souhaité donner leur avis ? Les Fertésiens ont-ils été suffisamment informés de cette consultation ? Y a-t-il eu assez de débats, de concertations avec les futurs électeurs ? Avaient-ils assez d’éléments à leur disposition pour pouvoir exprimer clairement leur position sur la déviation (coût, tracé, conséquences sur le budget et les investissements futurs) ? Ont-ils souhaité exprimer leur indifférence face à ce projet voire face à la problématique des camions et de la circulation en centre-ville ? Dans un contexte de défiance vis-à-vis de la politique, certains ont-ils pensé que leur avis importerait peu dans la décision finale ?

    Revenons maintenant sur le résultat. 58% des électeurs se sont opposés à ce projet. Là encore, les hypothèses pour comprendre ce choix ne manquent pas : volonté de préserver le cadre de vie à l’ouest, coût important, solutions alternatives ... Peut-être certains électeurs ont-ils aussi voulu montrer que, pour eux, la problématique de la circulation en centre-ville (notamment des camions) n’était pas une priorité pour que la commune engage autant de temps et d’argent.

    C’est en allant à la rencontre des Fertésiens que nous pourrons comprendre les ressorts de ce vote.

     

    Alors qu’une réunion entre les élus du Conseil Municipal était prévue de longue date pour analyser les résultats, Constance de Pélichy a décidé dès dimanche soir que le projet ne serait pas poursuivi. Si nous ne pouvons être déçu de ce choix [voir notre tract], il convient malgré tout de se poser la question de la légitimité d’un résultat issu d’un scrutin n’ayant pas déplacé les foules. La possibilité d’une déviation à l’ouest est-elle définitivement enterrée ? En cas de critiques sur les poids-lourds et la circulation en centre-ville, Madame le Maire aura désormais beau jeu de rappeler que ce sont les Fertésiens qui ont répondu défavorablement à SA solution …

    Pourtant, le diagnostic est là et est clair. Le trafic augmentera ces prochaines années, principalement au Nord de La Ferté Saint-Aubin. Il est donc nécessaire de continuer le débat avec les Fertésiens pour réfléchir à des solutions à court et à long terme. Il faut désormais se pencher sur les aménagements nécessaires de la RD2020 pour la rendre adaptée aux déplacements des piétons et des cyclistes, à la circulation et au stationnement des véhicules. Communiquer sur un nouveau plan de circulation et quelques mesures cosmétiques ne suffira pas. Il faut s’attarder sur la possibilité d’augmenter les contrôles des poids-lourds. Rappelons à Madame le Maire qu’elle promettait dans un tract quelques jours avant les élections municipales de 2014 des « contrôles plus fréquents des poids-lourds ». Les Fertésiens ont de la mémoire … A plus long terme, il faut aussi réfléchir à des projets structurants permettant d’absorber le trafic routier. Avec le développement de la Métropole d’Orléans et des zones d’activités au Nord (zone Ikea, La Saussaye, les Relais), une sortie d’autoroute ne deviendra-t-elle pas de plus en plus pertinente ?

     

    Les Fertésiens présents à la réunion publique du 6 novembre ont pu se rendre compte que derrière la question de la déviation, d’autres enjeux bien plus importants se posaient, à commencer par le développement de notre ville. Est-ce à l’Ouest que de nouveaux lotissements vont voir le jour ? Dans l’Elan Fertésien de novembre, il était écrit au sujet de la déviation que « l’existence d’une telle voirie engendrerait le développement de nos zones d’activités économiques et industrielles, ainsi que les créations de quartiers résidentiels à long terme. » Maintenant que la déviation est aux oubliettes, le projet de lotissements à l’Ouest est-il aussi abandonné ? Pour ne pas perdre son attractivité, la commune se doit de construire à un rythme modéré de nouvelles habitations ; la question est de savoir où … Constance de Pélichy et sa majorité doivent clairement exprimer ce qu’ils souhaitent.

    Plus loin encore se pose la question de nos relations, actuelles et futures, avec les territoires qui nous entourent, et notamment la Métropole. Là encore, l’ombre de la métropole orléanaise a plané lors de la réunion publique du 6 novembre. A terme (quand exactement ?), Orléans Métropole se tournera vers nous et nous aurons collectivement un choix à faire. Chaque Fertésien devra alors peser le pour et le contre pour prendre la meilleure des décisions.

     

    Cette consultation aura au moins eu le mérite de mettre en lumière les grands débats qui vont nous occuper ces prochaines années : le développement urbain de La Ferté Saint-Aubin ainsi que ses relations avec la Métropole d’Orléans.

    « Conseil Municipal vendredi 24 novembreL’éducation doit être une priorité »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :