• Conseil Communautaire du 10 avril 2018, le résumé

    Pendant quatre heures, les conseillers communautaires ont débattu les 35 délibérations à l’ordre du jour, dont le budget primitif 2018 de la Communauté de Communes et un point sur le projet de Super U et du déménagement des Briconautes au Rothay. Le dispositif Campagnon, plateforme de services entre habitants, a été présenté. En fin de conseil, Jean-Frédéric Ouvry a alerté l’assemblée sur l’avenir de la Rabolière.

     

    • Projet Campagnon

    Il s'agit d'une plateforme qui proposera aux habitants des zones périurbaines des services payants de la part d'entreprises locales et de particuliers. Les services pourront être rendus dans le domaine de l'alimentation, de l'entretien, de la mobilité, du dépannage, de la santé, etc. Un site internet sera ouvert. A l'issu du service rendu et ce dans une deuxième version, un système d'évaluation sous forme d'étoiles sera mis en place. Jean-Frédéric Ouvry s’est interrogé sur le financement et la viabilité d’un tel système. Il faudra être également vigilant par rapport à l’association d’aide à domicile qui s’occupe déjà de certaines des missions au cœur du dispositif Campagnon.

     

    • Budget Primitif 2018

    Nos élus se sont abstenus sur le budget primitif 2018 de la Communauté de Communes. Explications de vote.

     

    • Location du Cube

    Des lignes d'eau du complexe aquatique et son espace balnéo peuvent être loués par des associations et des structures privées. Une convention définissant les prix et responsabilités de chacun a été votée. Dominique Dessagnes a demandé des précisions sur la fréquence de location possible et sur les tarifs. Jean-Paul Roche a répondu que seule une ou deux lignes d'eau pourraient être louées. L'espace balnéo ne pourra être loué qu'en dehors des horaires d'ouverture habituelle.

     

    • Super U et les Briconautes

    Depuis que la Communauté de Communes a repris la compétence du droit des sols, les élus communautaires doivent donner leur avis sur le projet d'installation de Super U et du déménagement des Briconautes au Rothay. Ce projet a fait débat dans les rangs de la majorité.

     

    • La Rabolière

    En fin de conseil, Jean-Frédéric Ouvry a abordé les difficultés de la Rabolière : « La direction de la Rabolière a présenté un projet de transformation de la maison d’accueil temporaire en une structure d’accueil médicalisée pour personnes âgées et en structure d’accueil pour personnes handicapées vieillissantes. Cette proposition a été refusée par les services du Conseil Départemental lors d’une réunion le 20 mars. Cette situation a pour conséquence de fragiliser l’équilibre financier de cette maison qui répond actuellement à une demande de nos territoires. Pouvons-nous avoir dans cette assemblée une position commune demandant au Conseil Départemental de bien vouloir revoir sa position vis-à-vis de cet établissement dont la fermeture risque à terme de fragiliser l’ensemble des services qu’offre actuellement les associations qui gèrent la Raboliere, l’Aubinière, les soins et les aides à domicile ? » Conseillère départementale, Anne Gaborit a expliqué que tout était entre les mains de l’ARS (Agence Régionale de Santé) pour médicaliser les lits, et qu’une réunion avec la direction de la Rabolière était prévue dans les prochains jours.

     

    Le Conseil Communautaire s’est terminé vers 23h.

    « Le budget 2018 de la Communauté de Communes pas à la hauteur de nos ambitions Où en est le projet d’aménagement de la gare ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :