• Bilan et perspectives de la Communauté de Communes

    Le rapport d’activité 2013 de la Communauté de Communes était présenté au Conseil Municipal lors de la séance du 28 novembre. L’occasion pour Philippe Froment de dresser un bilan de l’intercommunalité fertésienne créée en 2006, et pour Thierry Montalieu de regretter le manque de perspective de la nouvelle majorité.

     

    Résumé de l’intervention de Philippe Froment :

    « Je rappelle qu’en 2006, la création de la Communauté de Communes a permis de supprimer 3 syndicats intercommunaux, de mutualiser le siège et le personnel avec la ville de La Ferté Saint-Aubin, de développer des services et des projets sans augmenter la fiscalité. Seul le Complexe aquatique a nécessité une légère augmentation des impôts en 2013 (24 € pour un ménage propriétaire). Grâce à la gestion sérieuse (740.000€ d’autofinancement en 2013 au lieu de 470.000€ en 2012), le budget de ce projet a été tenu et la 2ème hausse de fiscalité envisagée en 2014 n’a pas été nécessaire. »

     

    Résumé de l’intervention de Thierry Montalieu :

    « Les quelques mots qui concluaient le premier éditorial de la lettre de la Communauté de Communes en 2007 nous permettent de visualiser toute l’ambition affichée alors. Dès ces premiers mois d’existence, tous les résultats dont nous bénéficions actuellement sont déjà inscrits en perspective. Il a logiquement fallu plusieurs années pour faire aboutir ces projets les uns après les autres. On peut donc regretter le manque de nouvelles actions ou études soutenues aujourd’hui par notre commune au sein de l’intercommunalité alors que les sujets ne manquent pas : cuisine centrale mutualisée, régie publique pour l’eau et l’assainissement, agenda 21, maison de santé,… »

    « L’absentéisme de Constance de PélichyMourir dans la dignité »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :