• Un Conseil Communautaire aura lieu ce mardi 6 décembre à partir de 19h en salle du conseil de la mairie de La Ferté Saint-Aubin.

    Cliquez ici pour voir l'ordre du jour complet


    votre commentaire
  • De 19h à 22h30, les élus municipaux ont déroulé l’ordre du jour du Conseil Municipal. En voici un résumé.

     

    Agenda 21

    Après en avoir parlé en toute fin du précédent Conseil Municipal, Jean-Frédéric Ouvry a souhaité donné son avis sur l’abandon programmé de l’Agenda 21. Malheureusement, Constance de Pélichy a refusé de lui laisser la parole (Madame Dalleau, adjointe au développement durable, était quant à elle absente). En fin de conseil, il lui a rappelé que la majorité précédente avait, elle, toujours laissé l’opposition s’exprimer sur les sujets qu’elle souhaitait évoquer en début de Conseil Municipal.

     

    Dissolution du SICALA Loiret

    Le SICALA est le Syndicat InterCommunal d’Aménagement de la Loire et de ses Affluents. Jean-Frédéric Ouvry a regretté sa dissolution : « Il est curieux par les temps qui courent de proposer la dissolution du SICALA ; les inondations que nous avons récemment connues nous inviteraient plutôt à faire évoluer les statuts de ce syndicat. Le SICALA de Haute Loire a par exemple fait d’autres choix (gestion des contrats territoriaux des affluents de l’Allier avec des missions d’intérêt général, prévention des inondations, etc). Nous aurions souhaité que le SICALA Loiret fasse un autre choix. »

     

    -         Ressources Humaines

    Jacques Drouet est notamment revenu sur l’adhésion de la commune au Comité National d’Action Sociale (CNAS), déjà évoqué en juillet dernier. Il a regretté que les retraités ne puissent bénéficier des prestations proposées par ce dispositif.

     

    -         Décisions budgétaires modificatives

    Les décisions modificatives des différents budgets de l’année 2016 (budget principal, eaux, assainissement, camping municipal) ont été votées. Thierry Montalieu est intervenu pour notre groupe.

     

    -         Subvention à l’OGEC Sainte-Thérèse

    Une subvention annuelle doit être versée à l’école Sainte-Thérèse, en fonction du nombre d’élèves. Il s’avère que pour 2016, la subvention a été mal calculée et vient d’être revue à la baisse, passant d’environ 70 000 à 55 000 euros. La subvention avait été calculée sur la base de l’ensemble de l’effectif, alors que seuls les élèves de La Ferté Saint-Aubin doivent être pris en compte. Par ailleurs, Thierry Montalieu est revenu sur la formulation de la note de synthèse de ce Conseil, fourni à l’ensemble des élus : « Sur un plan formel, la rédaction de la note de synthèse pourrait préciser que cette école privée « participe au service public » et non pas « assure le service public » de l'enseignement. La large majorité de nos enfants sont à l'école publique. » Constance de Pélichy a concédé que la formulation était maladroite.

     

    -          Création d’une chambre funéraire

    Jean-Frédéric Ouvry s’est félicité de l’installation prochaine d’un complexe funéraire dans notre commune, dans la ZAC du Rothay. L’entreprise, fertésienne, offrira un service très attendu par nos concitoyens.

     

    -          Débat sur la vidéoprotection

    Déjà évoquée lors de précédents conseils municipaux, la vidéoprotection a fait l’objet d’un long débat argumenté par la majorité et nos élus.

     

    -          Questions diverses : Caillau, ZAC du Rothay, place de la Halle

    Comme à chaque Conseil Municipal, les élus « La Ferté Saint-Aubin » ont interpellé la majorité sur des sujets non-inscrits à l’ordre du jour. Après avoir une énième fois regretté que les invitations à certaines manifestations leur arrivent très tardivement (voire pas du tout),  ils ont demandé à Madame le Maire quelques précisions sur plusieurs sujets : l’avenir de l’entreprise Caillau, les dernières informations au sujet de la ZAC du Rothay (Super U, rumeur d’installation d’un fast food), ou encore les ambitions de la majorité sur la place de la Halle.


    votre commentaire
  • Depuis début août, la place de la Halle a été rouverte à la circulation. Quelques places de parking supplémentaires sont disponibles ; les voitures doivent alors passer juste devant l’entrée de la Halle pour pouvoir sortir. Nous avons souhaité savoir si cette « expérience », initialement de trois mois, allait perdurer, et si la majorité souhaitait rouvrir définitivement la place aux voitures.

    Il a été annoncé par Madame le Maire que cette expérience, qui fait suite à une demande de commerçants, allait être prolongée. Un conseiller municipal de la majorité a même osé accuser la majorité précédente d’être la responsable de la situation commerciale de notre ville en ayant transformé la place de la Halle !

    Pendant ce temps, quid de la sécurité des piétons et des utilisateurs de la Halle ? Quid de l’esthétique de notre place, désormais marquée par les barrières métalliques ? Quel réel bilan pour ce nouvel aménagement, qui va à l’encontre de ce qui se fait dans les autres villes ? Deviendra-t-il définitif ? A suivre ...

    Circulation place de la Halle


    votre commentaire
  • Beaucoup de « rumeurs » circulent dans notre ville. Il était nécessaire de demander à la majorité d’éclairer les habitants sur le devenir de la partie commerciale de la ZAC du Rothay. Thierry Montalieu a donc demandé où en était l’installation de Super U et si les informations circulant sur une possible arrivée d’une célèbre enseigne de restauration rapide était vraies …

     

    Résumé de l’intervention de Thierry Montalieu

    « Au cours de l'été dernier, la presse a indiqué que l'échange d'enseignes entre les groupes Auchan et Système U n'était plus d'actualité ce qui rend donc l'installation de Super U possible (de ce point de vue) ; qu'en est-il de ce projet aujourd'hui ? et concernant toujours la ZAC du Rothay, des rumeurs "persistantes" font état d'un intérêt porté par un groupe de restauration rapide, quelles sont vos informations sur ce point ? »

     

    Constance de Pélichy a confirmé l'installation de Super U (avec drive) dans un bâtiment d'un seul tenant avec Les Briconautes, qui quitteront la rue des Poulies. Il semble cependant qu'il y ait encore une étape à franchir devant la commission d'aménagement commercial compétente. Pour la « rumeur » du fast food, Constance de Pélichy a répondu « ni oui ni non ». Oui dans la mesure où l'enseigne de restauration rapide a bien sollicité la commune, non dans le sens où aujourd'hui leur demande, à savoir un accès direct sur la RD2020, ne peut être satisfaite.


    votre commentaire
  • Depuis plusieurs semaines, la presse s’est fait l’écho d’un grand projet du groupe Caillau à Romorantin. De quoi s’inquiéter pour le site fertésien ? Après une première intervention en Conseil Municipal il y a plusieurs mois, Thierry Montalieu a souhaité obtenir plus d’informations auprès de Madame le Maire.

     

    Résumé de l’intervention de Thierry Montalieu

    « Le chantier du groupe CAILLAU sur la ZAC de la Grange II à Romorantin est entré en phase active depuis l'été dernier. Disposez-vous d'information sur les conséquences de ce grand projet sur la plateforme logistique de l'entreprise située à La Ferté Saint-Aubin ? »

     

    Constance de Pélichy a souligné que le site fertésien représentait une valeur pour cette entreprise et que si Caillau devait l'abandonner, il chercherait un repreneur.


    votre commentaire
  • Alors qu’une étude de la Gendarmerie concernant l’installation de la vidéoprotection a été votée, la pertinence de cet outil a été discutée en Conseil Municipal.

     

    Résumé de l’intervention de Thierry Montalieu

    « L'évolution de la délinquance dans notre commune depuis deux ans justifie-t-elle le déploiement de la vidéosurveillance ? Nous souhaitons un débat serein et argumenté si vous songez à aller au-delà de l'installation de caméras sur le site sportif. Un rapport de la Cour des Comptes de 2011 indique le coût important de ces opérations et dans le même temps le manque d'évaluation des résultats ; un rapport sénatorial de 2013 demande un moratoire sur ces dépenses pour manque de résultats concrets. Les millions dépensés dans la vidéosurveillance pourraient avoir un meilleur usage au service de la sécurité de la population. »

     

    M. Gaugain (nouvel adjoint à la sécurité publique et à la prévention) et Madame le Maire ont confirmé que la petite délinquance était en augmentation, en particulier sur le site sportif, et que cela justifiait qu'une première étape de déploiement de la vidéoprotection soit lancée. M. Gaugain a annoncé des chiffres peu vérifiables sur les effets de telles installations dans d'autres communes. Constance de Pélichy a indiqué qu'elle n'avait pas d'a priori pour ou contre un déploiement plus important et qu'elle faisait confiance à l'étude pour éclairer la décision.


    votre commentaire
  • Lors du Conseil Municipal du 18 novembre, Thierry Montalieu est intervenu au sujet des décisions modificatives du budget principal et du budget de l’assainissement.

     

    Résumé de l’intervention de Thierry Montalieu, sur le budget principal

    « Concernant les charges de salaires, l'effet des mises à disposition des personnels suite à la fermeture temporaire du complexe aquatique serait d'environ 50 000 € imputables à notre budget. Cette hausse de charges pour notre ville semble être compensée par d'autres économies de personnel. Pouvez-vous clarifier ce point ?

    Par ailleurs, on note une pénalité élevée de 39 000 € lié à l'abandon du marché des copieurs avec Xerox. A la vue des économies réalisées par le nouveau marché avec DactylBuro, pouvez-vous nous garantir que le nouveau marché offre des services identiques et que l'assistance technique est préservée ? »

     

    Sur le premier point, Constance de Pélichy a expliqué qu’il restait des postes vacants suite à des non-remplacements, sur lesquels les personnels du complexe ont pu être accueillis. Sur le second point, M. Chouin, adjoint aux finances, a indiqué que l'indemnité était contractuelle (non négociable) et que le nouveau marché était beaucoup plus favorable financièrement ; ainsi, l'indemnité serait amortie en moins de deux années d'économie.

     

    Résumé de l’intervention de Thierry Montalieu, sur le budget de l’assainissement

    « L'ajustement essentiel concerne une erreur d'écriture de 156 000 € dans le budget initial. En retournant vers les documents fournis alors, une réserve d'intervention d'environ 1 million d'euros était prévue. En intégrant la correction et des restes à payer sur le bassin d'orage, on observe que cette réserve ne sera plus que de 550 000 €. Ce n'est pas un problème en soi puisque nous ne finançons pas une grosse opération tous les ans. Cependant, comme il est question de travaux importants sur la route de Chaumont, nous attirons votre attention sur la nécessaire prudence budgétaire pour cet éventuel projet. »


    votre commentaire
  • Le prochain Conseil Municipal aura lieu vendredi prochain, le 18 novembre à 19h en salle du conseil.

    Cliquez ici pour voir l'ordre du jour complet


    votre commentaire
  • Vous souhaitez rencontrer les élus "La Ferté Saint-Aubin, une ville pour tous" ? Vous voulez les alerter sur un problème ? Une question à leur poser ? Une idée à leur soumettre ?

    C'est désormais possible en les rencontrant lors de leur permanence d'élus, généralement le 2e samedi de chaque mois. Elles se tiendront salle Foch (sur le côté de l'Espace Madeleine Sologne, boulevard Foch).

    La première permanence aura lieu samedi 12 novembre à partir de 10h30 et ce jusqu'à midi.


    votre commentaire
  • Tribune libre parue dans l'Elan Fertésien, novembre 2016

    Le conseil municipal du 30 septembre a donné lieu à deux débats entre la majorité et l'opposition.

    Le premier a concerné la nomination d'un adjoint en charge de la sécurité et de la prévention. S'il ne s'agit pas pour nous d'ignorer le contexte national ou certaines inquiétudes exprimées parfois par nos concitoyens, il n'en reste pas moins que cette décision n'est pas si fréquente dans les villes comparables. Dans les équipes municipales d'autres communes, on voit que les questions de sécurité traitées directement par un adjoint concernent des villes plus grandes et situées en agglomération. Par contre aucune trace de cela à Lamotte-Beuvron, à Salbris ou  Châteauneuf/Loire et de simples conseillers délégués à Beaugency et Meung/Loire. Le projet de vidéoprotection est annoncé et il ne se limitera visiblement pas à la surveillance du gymnase Guérin. Nous serons  vigilants sur ce point ; l'équilibre est toujours difficile entre sécurité et liberté individuelle. Nous espérons aussi que dans ses missions, le nouvel adjoint passera beaucoup de temps sur les actions de prévention, de loin les plus importantes.

    Le second  a été une « longue » présentation par l'adjointe en charge du développement durable pour annoncer l'abandon de l'Agenda 21 de notre commune. Rappelons qu'il s'agit d'une démarche participative visant à organiser l'action de la collectivité en matière d'environnement, d'équité sociale et de gestion responsable des ressources. Quelques discussions dans les rues d'Orléans (?) ont conduit notre élue à conclure que cette démarche n'avait pas d'intérêt pour notre commune. On peut lui conseiller une visite sur le site agenda21france.org pour constater que 1128 collectivités disposent d'un agenda 21 et que le rapport 2015 illustre la richesse et l'intérêt des actions menées. Encore faut-il croire à ce que l'on fait et se donner un peu de peine pour en faire le suivi !


    votre commentaire
  • Un nouveau Conseil Communautaire se tiendra le mardi 11 octobre à 19h.

    Cliquez ici pour voir l'ordre du jour complet


    votre commentaire
  • C’est un Conseil Municipal de plus de 3h qui s’est tenu vendredi 30 septembre. Retrouvez ci-dessous les principaux points à l’ordre du jour.

     

    -      - Un nouvel adjoint à la sécurité publique et à la prévention

    La majorité a décidé de passer le nombre d’adjoint de 7 à 8. Le nouvel adjoint, M. Daniel Gauguin, sera en charge de « la sécurité publique et de la prévention ». Mais pour quelles missions ?

     

    -      - L’enveloppe des indemnités d’élus en hausse

    Suite à l’élection d’un nouvel adjoint, l’enveloppe globale des indemnités part à la hausse. Nous regrettons que la majorité n’ait pas maintenu la même enveloppe.

     

    -       - Communauté de Communes

    Le rapport d’activité 2015 de la Communauté de Communes a été présenté en détail. Il retrace les activités de notre intercommunalité. Ses statuts ont également été légèrement modifiés. Enfin, le Conseil a adopté à l’unanimité la nouvelle composition du Conseil Communautaire à compter du 1e janvier 2017. Dominique Dessagnes s’est de nouveau exprimé sur ce sujet après son intervention lors du dernier Conseil Communautaire.

     

    -       - Le Projet Educatif Territorial (PEdT) renouvelé

    Le projet éducatif de notre commune a été voté par le Conseil Municipal, non sans quelques réserves émises par Dominique Dessagnes.

     

    -       - Vente de parcelles au lieu-dit Vinauger

    La majorité municipale a décidé de vendre des terrains au Poney-Club, au lieu-dit Vinauger. Jean-Frédéric Ouvry a exprimé sa position : « Nous avons toujours souhaité le maintien et le développement d’un poney club à la Ferté-Saint-Aubin. Nous sommes favorables à la vente des bâtiments, mais pas à la vente de terrains avant qu’un schéma d’ensemble cohérent d’aménagement de cette zone n’ait été produit. Nous aurions souhaité une proposition de location de type fermage avec bail de 18 ans, solution qui sécurise l’exploitant et permet l’échange ultérieur de terrains plus facilement. »

     

    -       - Quelle saison culturelle pour 2017 ?

    Mme Boileau, adjointe à la culture, a présenté la saison culturelle 2017 qui aura pour tête d’affiche Art Mengo.

     

    -       - Agenda 21

    Mme Dalleau, adjointe au développement durable, a exposé ses réserves sur l’Agenda 21. Nous prenons acte et regrettons le choix politique des élus de la majorité de ne pas donner suite à l’Agenda 21, qu’ils ont abandonné dès leur arrivée en 2014. Une réunion avec les Fertésiens qui s’étaient mobilisés pour sa réalisation a été annoncée pour novembre.

     

    -       - Bassin du Cosson

    Jean-Frédéric Ouvry a interrogé Madame le Maire sur le travail des syndicats du bassin du Beuvron et du Cosson, suite aux fortes inondations de mai/juin. Constance de Pélichy a exprimé son inquiétude face aux manques de solutions (impossibilité de curer le Cosson) et de réponses apportées par la loi.

     

    Le prochain Conseil Municipal devrait avoir lieu le vendredi 18 novembre à 19h.


    votre commentaire
  • Suite à l’élection du nouvel adjoint, les conseillers municipaux ont voté l’attribution de son indemnité. Alors que la majorité aurait pu répartir la même enveloppe d’indemnités sur 11 adjoints et conseillers municipaux délégués (contre 10 auparavant), elle a décidé de conserver le même montant d’indemnités pour chaque adjoint et conseiller délégué, faisait donc augmenter le total de l’enveloppe de 8 000 euros par an.

     

    Thierry Montalieu

    « En 2014, vous aviez maintenu l’enveloppe globale de l’équipe précédente en la répartissant sur 2 adjoints et conseillers délégués de moins (10 au lieu de 12). Votre choix équivalait donc à une augmentation de l’indemnité individuelle d’environ 20%. Votre argument à l’époque était de dire que la masse de travail était équivalente et qu’elle se répartissait entre moins de personnes, ce qui légitimait le calcul. En nous proposant aujourd’hui un 8ème adjoint et une augmentation de l’enveloppe d’environ 8000 euros sur l’année, vous dérogez à la règle que vous vous étiez fixés. Pouvez-vous nous indiquez pourquoi ? »

     

    Résumé de l’intervention de Jean-Frédéric Ouvry

    « Dans une période où vous demandez des efforts à nos concitoyens et à vos services, vous auriez été bien inspirés de vous l’appliquer à vous-mêmes : en proposant par exemple une ventilation sur 11 personnes de la même enveloppe voire en proposant de la réduire, ce que Philippe Froment et son équipe avaient fait en leur temps (-10% en 2010). Cette augmentation de 8000 euros par an correspond à la réduction des subventions vers les associations sportives fertésiennes que vous avez imposée en 2015 … Tout un symbole ! »


    votre commentaire
  • En raison du contexte local et national, Constance de Pélichy et sa majorité ont décidé de créer un poste d’adjoint à la sécurité publique et à la prévention, une dénomination extrêmement rare dans une ville de notre taille et hors agglomération. Daniel Gauguin a été élu lors du Conseil Municipal du 30 septembre (les 7 élus « La Ferté Saint-Aubin, une ville pour tous » ont voté blanc).

    Pour notre groupe, Jacques Drouet a souhaité obtenir des précisions sur les missions dévolues au nouvel adjoint. Madame le Maire a listé, entre autres, le renforcement de la sécurité routière, la lutte contre le vandalisme, la vidéo protection, les abords des écoles, le marché, etc. En revanche, aucun détail n’a été donné sur les actions à mener en matière de prévention. Nous espérons que la prévention ne sera pas le parent pauvre de cette politique.

    Rappelons que par la loi, le Maire possède des pouvoirs de police générale, lui permettant de mener ces missions de sécurité, de tranquillité et salubrité publiques. Jean-Frédéric Ouvry a ainsi conclu, non sans une pointe d'humour, que ce ne sont pas les nouvelles fonctions de Madame le Maire dans la course à la primaire de droite qui doivent lui faire oublier ses responsabilités locales ...


    votre commentaire
  • Nous vous en parlions il y a peu, Jouy-le-Potier va intégrer la Communauté de Communes des Portes de Sologne, provoquant une modification de la composition du Conseil Communautaire. A noter que La Ferté Saint-Aubin possédera un siège supplémentaire, qui sera attribué par un vote au sein du Conseil Municipal. Dominique Dessagnes, après avoir rappelé la position du groupe, a ainsi demandé à Madame le Maire de respecter le vote des Fertésiens lors des élections municipales et communautaires 2014 pour l’attribution de ce 12ème élu.

     

    Résumé de l’intervention de Dominique Dessagnes

    « Nos prédécesseurs avaient trouvé un équilibre dans la représentation des communes, fonctionnel pour la gestion régulière et la réalisation de projets structurants. La proposition d'aujourd'hui présente plusieurs inconvénients : modification des règles proposées aux électeurs, obligation de départ de conseillers, amoindrissement de la pluralité de représentation. Malgré ces réserves, nous approuverons cette proposition qui permet de conserver un équilibre favorable à un bon fonctionnement de notre Communauté de Communes. Par  ailleurs, nous souhaitons pouvoir discuter d'un mode de désignation du 12ème élu fertésien qui respecte au plus près le vote des Fertésiens en 2014. »

     

    « Nous en reparlerons ». C’est par ces mots que pourrions résumer la réponse de Constance de Pélichy à la dernière question posée par Dominique Dessagnes.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires